Abreschviller : Train touristique à vapeur

Le train touristique d’Abreschviller a repris son service depuis le 29 mai 2021,
et promène les visiteurs à travers le pays de la Sarre.

 

Photo : ACFA

La vieille mécanique a fait mieux que résister, elle s’est mise en marche dès la reprise de l’activité. Comme la circulation du train touristique à vapeur est à l’arrêt depuis octobre 2020, l’association en charge du site a entrepris un vaste chantier de rénovation. Samedi 29 mai à 15h, mécanique et chemins étaient au point pour que le train siffle à nouveau dans la vallée. Les 80 premiers passagers, qui avaient tous réservé leur billet sur le site internet du train forestier, ont pu profiter du circuit, dans un état parfait. Deux autres départs ont été donnés le lendemain. 

Jusqu’à la fin du mois de juin, le train circule les mercredis, jeudis, samedis et dimanches, avant d’entrer dans son pic d’activité à la période estivale. Malgré une jauge de passagers réduite à 50%, les animations prévues sur le parcours sont préservées. Trois attaques de train sont programmées chaque mois, jusqu’en août. Et à l’automne, l’association proposera une nouvelle animation, dont la nature est encore gardée secrète.

Travaux de mécanique et de voirie pendant la fermeture
L’équipe a effectué des travaux de remise en état et de mise en accessibilité du train ainsi que du cheminement des rails. La « Loco Tracteur Coferna » a ainsi vécu un lifting sous la forme d’une révision complète : vidange, changement des sabots, contrôle des bouteilles d’air et réfection du tablier, elle repart pour une seconde jeunesse. Quand à la locomotive « Decauville » datant de 1926, elle a été confiée à une entreprise du Gard.

Pendant ce temps, les voies autour d’Abreschviller ont été débroussaillées et rénovées. Le pont de la Rommelstein a eu droit à un chantier de rénovation à partir de mars dernier. Tout a été pensé, même la mise en conformité du lit du ruisseau. L’entreprise SETP a déposé une nouvelle voie, mis en place un batardeau, un barrage de bois et des panneaux de coffrage. Les traverses, le ballastage et le bourrage ont été remplacés. 5 mètres carrés de béton auront été coulés pendant ce chantier. À présent, le train à vapeur peut reprendre son trajet au cœur du massif du Donon. Le parcours actuel, de 12 kilomètres, passe devant la maison natale de l’écrivain Alexandre Chatrian, puis par le hameau de Grand Soldat, dont le château d’eau a été restauré cette année. Le train poursuit sa route vers l’authentique scierie à Haut Fer avec une roue à godets. Le circuit se termine par la découverte des scieries installées au bord des cours d’eau, où, de l’abattage du bois au transport des grumes, les bois d’abattage étaient acheminés par schlittage ou par des chariots à bœufs, à une époque. Ce voyage en train est aussi un voyage dans le temps.

Plus d’informations :
Réservation obligatoire sur le site de train forestier et touristique : www.train-abreschviller.fr, durée du voyage : 1h30, se présenter sur le site environ 30 minutes avant le départ.

Yves Junger

Articles similaires