Grainothèque au Musée du Pays de Hanau

L’association et la Ville de Bouxwiller ont mis en place une grainothèque à l’accueil du Musée du Pays de Hanau.

© Musée du Pays de Hanau

La pratique du jardinage s’est établie de longue date à Bouxwiller. Dans ce domaine où ont vécu les seigneurs de Lichtenberg à partir du XVème siècle, des jardins d’agréments en terrasse et à la mode française ont fait la réputation de la ville au XVIIIème siècle. Cet immense potager seigneurial, qui a aujourd’hui complètement disparu, a porté ses fruits. La passion des Bouxwillerois pour le jardinage n’a jamais faibli, et se retrouve encore aujourd’hui dans les rues et quartiers de la ville. Dans le contexte actuel, où le Musée du Pays de Hanau doit rester fermé au public, une idée a germé, dans le but de mettre le site en valeur. Sous la forme d’un partenariat entre l’association « Les jardins du château – Kichegärte », et la ville de Bouxwiller, la création d’une grainothèque au musée a vu le jour. Le principe de la grainothèque est de mettre à disposition et récupérer des semences potagères ou florales non hybrides. Elle repose sur une valeur cardinale : le partage.

Préserver la biodiversité
Il s‘agit aussi d’un acte qui fait perdurer les espèces locales et anciennes. La grainothèque permet en effet à tous de découvrir des fruit et légumes oubliés, et de donner ses excédents de culture à ceux qui en auraient besoin. Ces stocks de semence remplacent en quelque sorte les bourses aux graines d’antan. Ils restent des lieux de partage et d’échange, où il est possible de transmettre des conseils et connaissances sur la culture des plantes vivrières. Chacun peut venir au Musée récupérer des sachets vides, pour ensuite étiqueter chaque lot avec les noms de la variété, du récoltant, la date de la récolte, et si possible une description de la plante. La grainothèque est un outil qui permet d’échanger des semences en continu, en dehors du système marchand. Elle est basée sur le troc, se remplit et se vide au gré des actions des utilisateurs. Les 2 actions, dépôt ou prise, ne se font pas forcément simultanément. Mais cette notion d’échange est nécessaire pour la pérennisation de cet outil. La seule limite est le type de graines à échanger : il est interdit d’apporter des graines issues d’hybride F1 dans une grainothèque. Les jardiniers amateurs de tous horizons pourront de plus s’adresser à l’association « Les jardins du château » échanger sur les plants, les plantes et le matériel utilisé en jardinage, ainsi qu’aux pratiques culturales les plus respectueuses de l’environnement. Le collectif promeut une gestion solidaire, locale et durable des ressources.

Plus d’informations :
Renseignements aux 03 88 00 38 39 ou contact@museedupaysdehanau.eu.
Renseignements sur l’association « Jardins du château – Kichegärte » : christophe.kilian@laposte.net.
Lieu : Musée du Pays de Hanau, 3 place du Château à Bouxwiller.

Texte : Yves Junger

Articles similaires