Hambach : Lancement du Grenadier

Lancée au 1er juillet, la production bat son plein sur les anciennes lignes de fabrication de la Smart à Hambach. Avec des projets pour l’avenir.

© Grenadier d’Ineos Automotive : Autonews

Avec un poids de plus de 2000 kg, une hauteur d’un peu plus de 2 mètres, et d’une longueur de 4,93 m, le Grenadier d’Ineos diffère totalement de son prédécesseur, Smart, sur les lignes de fabrications de Hambach. Le mastodonte a pris possession des lieux, comme prévu, avec la ferme intention d’augmenter son débit de production le plus rapidement possible. Objectif : sortir un 4×4 toutes les 5 minutes, lorsque l’entreprise tournera à 100%. Un sacré pari pour la société de Jim Ratcliffe, plus spécialiste de la pétrochimie que de la création d’automobile, mais atteignable car cette dernière s’est entourée et a recruté des spécialistes. Les emplois ont, par ailleurs, été préservés sur le site de fabrication.

Des investissements forts

Près de 50 millions d’euros ont été investis par INEOS, afin de moderniser les lignes de la Smart. Ces dernières, dédiées en totalité au Grenadier (la production de quelques Smart Fortwo EQ, assurée par Ineos en tant que sous-traitant jusqu’en 2024, est reléguée dans deux bâtiments annexes), ont accueillies un nouvel atelier de carrosserie automatisé avec 250 robots, un nouvel atelier de peinture ainsi qu’une installation d’assemblage mise à niveau. Pour clôturer l’ensemble, le site possède désormais un nouveau centre de contrôle qualité dernier cri (le Grenadier subit quatre boucles qualité sur toute la durée de la production). La plupart des salariés n’ayant jamais travaillé sur un tel projet, l’entreprise a également investi dans près de 20000 heures de formation. A l’heure actuelle, la production en est à la version 2 du prototype, et la version 3, qui sera la finale verra le jour fin Octobre 2022. Près de 18000 pré-commandes ont déjà eu lieu, et les clients seront livrés pour l’automne 2022.

Un petit frère pour la fin d’année

Afin de se conforter aux contraintes environnementales, INEOS a annoncé qu’un modèle plus petit du Grenadier va également être fabriqué sur le site de Hambach, et sera hydrogène. En effet le Parlement européen dans un souci d’objectif de neutralité carbone en 2050, a annoncé début juillet que plus aucune voiture neuve à moteur thermique ne pourra être vendue dans l’Union européenne. Les premiers essais routiers du petit frère devraient être effectués au cours du dernier trimestre 2022.

Michael Lett

Articles similaires