Hundling – Une maison de santé pluridisciplinaire

Hundling accueille 9 professionnels de santé dans sa nouvelle structure:
une belle opportunité pour la population et les praticiens quand on sait que
3.8 millions de français vivent dans des déserts médicaux.

Crédits: Mosaik Cristal

Elle était attendue depuis longtemps et après plus d’un an de travaux, la maison de santé de Hundling est enfin sortie de terre. Les locaux de 461 m² sentent encore la peinture fraîche, mais les 9 professionnels sont déjà installés et travaillent dans leur nouvelle structure. On compte deux infirmières, un kinésithérapeute, une psychologue, une ostéopathe et trois médecins généralistes.

Une aubaine pour les praticiens
Pour les praticiens, les atouts de la nouvelle structure sont multiples, comme le dit Claude MERLIN, médecin généraliste « La motivation au départ, c’était l’accessibilité pour les personnes handicapées. Chacun avait un cabinet avec d’énormes difficultés d’accessibilité : des escaliers, des couloirs pas assez larges. C’était aussi le fait de regrouper les professionnels de santé pour essayer d’être plus disponible pour la population. »
Le Dr Henri ASSION n’avait pas de cabinet fixe auparavant et faisait des remplacements en Moselle Est depuis 4 ans. « C’est une stabilité personnelle et professionnelle, puisque je vais pouvoir suivre enfin mes patients de façon chronique. »

Assurer l’avenir
Cette maison de santé est pluridisciplinaire, d’où l’importance de travailler en équipe. Ils peuvent échanger à propos de leur métier, mais aussi transmettre leur savoir car la structure permet d’accueillir des internes comme le précise Claude MERLIN « On forme des jeunes médecins généralistes. On a pour l’instant une interne de septième année et une interne de neuvième année. Une de nos anciennes internes prendra ma succession quand je prendrai ma retraite. On assure l’avenir en même temps. »
Jessica DAHLEM est interne en 7e année de médecine. Elle envisage de soigner dans l’arrondissement. « Mon projet depuis le départ, est de rester dans cette région, même si ce n’est pas dans cette maison de santé, mais en fonction des opportunités qui s’offriront à moi. »
Son souhait redonne confiance en l’avenir car 49% des médecins généralistes de l’arrondissement ont 60 ans et plus. Avec les départs à la retraite et l’absence totale de praticiens dans certaines communes comme Ippling ou Ernestviller, des opportunités, il y en aura !

Mosaik Cristal

Articles similaires