Le fait-maison, une pratique en vogue

Pour s’occuper pendant ces semaines de confinement mis en place pour faire face à la crise sanitaire, il a fallu faire preuve d’ingéniosité. Retour sur les activités DIY* les plus plébiscitées.

Crédits : AdobeStock

Le boom des activités manuelles
Lancée le 24 mars dernier, l’émission « Tous en cuisine » animée par Cyril Lignac est devenue très rapidement un programme phare. Le principe est assez simple : il faut cuisiner en même temps que le chef. La liste des ingrédients pour les recettes est disponible plusieurs jours à l’avance. Certains téléspectateurs sont en visio depuis leur cuisine. Des stars ont aussi participé.

Le confinement a permis à beaucoup d’entre nous d’avoir enfin assez de temps pour préparer des repas et cesser de consommer des produits industriels. Beaucoup se sont même lancés dans la fabrication de leur pain. Les vidéos de tutoriels expliquant comment fabriquer son pain maison ont enregistré des records de vues. De grands chefs comme Christophe Michalak, Stéphanie Le Quellec ou Eric Kayser ont même dévoilé leurs recettes à leurs fans. Sur les réseaux sociaux, chacun poste la photo de son pain réalisé depuis chez soi.

Cette période a aussi offert la possibilité de prendre le temps de cuisiner en famille. Les enfants ont ainsi pu aider leurs parents dans la réalisation de gâteaux ou de plats et découvrir de nouvelles saveurs. La cuisine et la pâtisserie ont suscité un véritable engouement ce qui a causé la pénurie de certains aliments dits essentiels comme la farine, les œufs ou la levure. Autre conséquence : selon un sondage Ifop, le confinement a entraîné une prise de poids pour 57 % des Français. Les Français ont pris en moyenne 2,5 kg (2,7 kg pour les hommes et 2,3 kg pour les femmes).

Outre cette nouvelle tendance du fait-maison pour la cuisine, de nombreuses personnes ont voulu s’essayer à la fabrication de produits cosmétiques. La vente de maquillage pendant le confinement a d’ailleurs chuté de 75 %. Cette activité de fabrication maison présente plusieurs avantages : l’impact écologique, le côté ludique, la facilité de trouver les ingrédients, même en période de confinement, puisque ce sont généralement ceux que l’on retrouve dans notre cuisine (œufs, miel, citron, banane…). De nombreuses recettes ainsi que des tutoriels ont vu le jour sur Internet pour aider les novices dans la conception de leurs masques pour le visage, de leurs soins pour les cheveux, ou encore de leurs crèmes pour le corps.

Et après ?
Maintenant que la phase II du déconfinement est amorcée, on observe que cette tendance du fait-maison se poursuit. De nouvelles habitudes ont été prises, notamment en ce qui concerne notre façon de consommer, et la majorité d’entre nous souhaite conserver ce nouveau mode de vie sur le long terme. Par exemple, certains se sont découverts une véritable passion pour la cuisine et aimeraient pouvoir continuer de préparer leurs repas en privilégiant les circuits courts pour l’achat des ingrédients.

Ceux qui se sont mis (ou remis) à la couture, pour fabriquer des masques en tissu ou autre, n’ont pas non plus l’intention d’arrêter cette activité. Les plus aguerris ont poursuivi leurs créations (jupes, robes, vêtements pour enfants) au-delà du confinement.

Textbroker

*DIY : « Do It Yourself », littéralement « Faites-le vous-même ».

 

 

Articles similaires