Le festival de Fénétrange fête sa 43ème édition

Le festival de Fénétrange propose un programme riche du 17 au 19 septembre à Fénétrange
et prévoit d’autres concerts début octobre pour clôturer cette édition.

© Marco Borggreve

Toujours autant de concerts, avec la même exigence artistique, mais un peu moins de gastronomie cette année : le festival de Fénétrange a maintenu sa programmation, et tient à clôturer sa saison, « grâce à une gestion rigoureuse et à la mobilisation de tous. » L’édition 2021 doit se distinguer par un programme « riche et tout spécialement orienté vers les artistes de renom, pianistes, artistes lyriques et violonistes.» La musique symphonique, interprétée par des musiciens du plus haut niveau international, aura également une bonne place, dans cette thématique « Vienne-Budapest ».

Vendredi 17 septembre, la Collégiale Saint-Rémi de Fénétrange accueille Jodie Devos, soprano colorature originaire de Belgique, l’une des voix les plus demandées sur la scène internationale. Talent jeune, déjà reconnu et primé, elle interprétera des airs de concerts et d’opéras de Mozart. Elle sera accompagnée par l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine, sous la direction d’Éric Lederhandler. Le lendemain sur la même scène, deux chanteurs lyriques reprendront des œuvres de Georg Friedrich Haendel et Christoph Willibald Glück. La mezzo-soprano franco-italienne Lea Desandre, et le contre-ténor Iestyn Davies interpréteront ces quelques pages de la musique sacrée, avec l’ensemble instrumental « Jupiter ». Créé par le luthiste Thomas Dunford en 2018, cet ensemble rassemble de jeunes et brillants musiciens, dont le répertoire s’étend du XVIIIème au XXème siècle.

19 septembre : journée du patrimoine à Fénétrange
C’est désormais un rendez-vous traditionnel, un dimanche de septembre, le festival de musique fusionne avec la journée du patrimoine, afin de mettre en valeur les richesses architecturales de Fénétrange. De 10h à 17h, un marché paysan est installé au centre historique, accompagné de différentes animations, dont des ménestrels, des chevaliers et des démonstrations de combats à l’épée. À 10h30 et 14h, des visites guidées de la cité médiévale sont organisées au départ de la Collégiale Saint-Rémi (accessible sur réservation au 03 87 07 54 48).

La gastronomie intervient à l’heure du déjeuner, sous la forme d’un repas et de dégustations dans la cour du château. À 15h, Gabriel Stern donnera un récital de piano à l’hôtel de ville (également sur réservation). Il interprétera les Études d’exécution transcendante de Franz Liszt et les Scènes de la forêt de Robert Schumann. Le dimanche suivant, une messe est célébrée à Fénétrange, pour un moment de sérénité, spiritualité et musique sur les orgues Wegmann.

Les cordes à l’honneur en octobre
Les concerts reprennent ensuite le 2 octobre au centre socioculturel de Sarralbe, lors d’un événement largement dédié à la musique symphonique, et aux plus belles pages  composées par Ludwig van Beethoven. Entre l’ouverture de Coriolan et la symphonie n°3 dite « Héroïque » se glissera le violon de Liya Petrova. Elle reprendra le premier concerto pour violon et orchestre de Max Bruch, accompagnée par l’orchestre Czech Virtuosi. Une soirée qui se veut d’exception.

L’ensemble Appasionato de Mathieu Herzog anime les 2 dernières soirées, vendredi 8 octobre à l’église des Carmes de Vic-sur-Seille avec Marie-Laure Garnier, soprano, et samedi 9 octobre au centre socio-culturel de Sarre-Union, accompagné de David Kadouch au piano. Des oeuvres de Mozart, Beethoven, Strauss et Wagner figurent au programme de ces 2 derniers concerts.

Renseignements et réservations :
03 87 07 54 48, fes.fenetrange@gmail.com,
www.festival-fenetrange.org. Tarifs : 38 € (plein tarif), 34 € (adhérents), 20 € (moins de 25 ans et demandeurs d’emploi).

Texte : Yves Junger

Articles similaires