Le Roman de Romécourt revient en juillet

Le spectacle son et lumière « Le Roman de Romécourt », qui retrace l’histoire du château, reprend du 14 au 17 juillet pour 4 représentations améliorées et ambitieuses.

 

Katia Roth

Après le succès de l’édition de l’été 2021, le « Roman de Romécourt » ouvre son deuxième chapitre, à partir du 14 juillet, à Azoudange. Avec 1 700 spectateurs accueillis en 2 représentations, la première édition est un succès. « Les retours ont été extrêmement positifs, confirme François Viot, président de l’association Les Amis de Romécourt. Les spectateurs ont été très touchés de voir reconstitués des moments de l’histoire du XXème siècle, que leurs parents ou grands-parents ont vécu. » Yannick Martin, metteur en scène, en tire une volonté de travailler à une nouvelle version de cette histoire, approfondie et plus ambitieuse : « On a été surpris par le retour des gens : ils ont adoré ce spectacle, qui a été un grand succès populaire. Maintenant, on voudrait remuscler certaines scènes, notamment celles de batailles. »

Faire encore mieux qu’en 2021
10 tableaux historiques viendront faire renaître l’histoire de cette ferme fortifiée du XVIème siècle transformée en château à l’initiative de Joseph de Martimprey, devenu aujourd’hui un gîte d’exception, et classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1976. Jeanne, la maîtresse de maison, et Gaspard, le gardien du château, guideront les spectateurs de l’époque de Saint-Louis à la fin du XXème siècle, entre scène intimistes et épiques. Dans ce chapitre 2 de l’histoire de Romécourt, l’édifice croise l’histoire régionale, qui prend une place plus importante : des tableaux supplémentaires sont dévoilés, la guerre de 1870 et les 2 Guerres mondiales intègrent le spectacle. « Le chapitre 2 du Roman de Romécourt s’attachera plus à l’histoire de la région, tout en laissant une place à celle de la famille de Martimprey », confirme François Viot.

En 2022, le public sera installé dans des gradins, pour que chaque spectateur bénéficie d’une visibilité parfaite tout au long du spectacle. « C’était la seule critique adressée en 2021, nous avons tenu à la corriger », reconnaît François Viot. 2 800 spectateurs sont attendus sur les 4 soirées de juillet. L’autre point d’amélioration majeur se situe dans les scènes de bataille. Plus travaillées, par exemple au niveau des chorégraphies, elles comprendront près d’une centaine de figurants, contre 80 l’an dernier. « Nous sommes allés recruter des figurants via les clubs d’escrime de la région, afin d‘étoffer les moments épiques », explique François Viot. L’éclairage, toujours confié à VP Sonorisation, sera également plus abouti.

Développer les animations avant le spectacle
L’avant-spectacle revêt également une importance majeure cette année ; les portes du domaine ouvrent dès 19h, quand le spectacle commence à la nuit tombée. Les animations proposées entre temps seront orientées autour du thème de la nature, en référence au territoire, classé réserve de biosphère par l’UNESCO. 2 expositions, « Itinérance aquatique » et « Au fil de l’eau », mèneront à la découverte des lieux humides de Moselle Sud. Des ateliers permettront de visiter les étangs et cours d’eau lorrains, grâce à la réalité virtuelle. « Le spectacle parle du trésor de Romécourt, et ce trésor, c’est surtout la nature qui l’entoure », appuie François Viot. D’autres animations, ferme pédagogique, contes racontés en kamishibaï, seront accessibles en début de soirée. La buvette sera cette année agrémentée d’un bar à vin et à champagne. Le
« Roman de Romécourt chapitre 2 », soutenu par la commune d’Azoudange, la CCSMS, la Communauté de communes du Saulnois, la région Grand Est et le conseil départemental de Moselle, a obtenu le label de « Programme phare » de cette dernière collectivité locale. Dorénavant, « Le Roman de Romécourt » figure aux côtés du spectacle « Les enfants du charbon », en sa qualité d’événement culturel majeur en Moselle, qui font vivre « une soirée hors du temps » à leurs visiteurs. 

Réservations : sous https://spectacle.chateauderomecourt.com ou auprès de l’office de tourisme au 03 87 03 11 82.

Yves Junger

Articles similaires