Les champignons – C’est la pleine saison !

À la faveur d’un automne doux et humide, les champignons peuplent en nombre les sous-bois et les forêts ! Un régal pour les gourmets et les cueilleurs avertis…

Prudence : pour la cueillette, faites appel à un mycologue ! © AdobeStock

Les températures relativement douces du cœur de l’automne et un arrosage naturel et régulier ; il n’en faut pas plus pour favoriser leur croissance et leur permettre de pousser, c’est le cas de le dire, comme des champignons !

Leur apparition rapide, multiple et étendue a valu aux champignons de devenir, au fil des générations, des symboles de vie, de fertilité et de fécondité. Mais surtout, ils sont liés à tout un univers qui relève du magique et du mystérieux… En effet, selon la légende, ce serait là, auprès des champignons, que vivraient les petits êtres qui peuplent les forêts. Oui, comme les Schtroumpfs de Peyo, mais aussi toute une ribambelle de gnomes, d’elfes, de lutins et de fées ! L’iconographie de cet univers ne trompe d’ailleurs pas : ces petites créatures sont en effet très souvent représentées en présence de champignons. Encore aujourd’hui, le mystère qui entoure les sous-bois profonds d’où proviennent les champignons se traduit par plusieurs expressions toujours utilisées dans le domaine mycologique, notamment les « ronds de sorcière » (aussi appelés « cercles des fées »), ces cercles qui se dessinent sur le sol lors de la reproduction des champignons…

En tout cas, les champignons sont aussi et surtout appréciés par les fins gourmets pour toute la dimension de leurs saveurs boisées ! Entre les cèpes, les girolles, les plus doux et les plus forts, il y a l’embarras du choix ! Associés à une grande variété de plats de saison, ils se dégustent en omelette, avec des viandes, dans des poêlées ou des veloutés… Et pour les dénicher, rien de plus simple ! En automne, on les trouve partout sur les étals des marchés. Prudence, en revanche, pour ceux qui comptent partir à la cueillette ! Pour éviter toute confusion et, de fait, une intoxication parfois fatale, mieux vaut consulter un mycologue, spécialiste dans l’étude des champignons, afin de ne pas se tromper lors de sa récolte. Et si l’on souhaite en apprendre plus sur la science passionnante des champignons, il existe de nombreuses associations régionales et locales, comme la « Société Lorraine de Mycologie », qui dispensent des cours publics et proposent des sorties en forêt accompagnées par des spécialistes !

Articles similaires