Marché de l’emploi – Les jeunes dans la galère

Peu de débouchés, baisse d’emploi, crise sanitaire… les jeunes ne trouvent pas de travail et se tournent vers la Mission Locale.

Guillaume Starck, en recherche d’emploi. Image Mosaik Cristal.

D’après l’Organisation internationale du Travail, plus d’un jeune sur 6 de moins de 29 ans, est privé d’emploi depuis l’apparition du virus. Même si la Mission Locale de Sarreguemines les accompagne sur le territoire, la recherche est compliquée. « Les entreprises n’ont pas retrouvé le niveau de leur activité initiale. Certaines sont encore à l’arrêt et d’autres ont réduit les effectifs », confirme Guillaume Starck, chercheur d’emploi.

Des responsabilités à assumer
Les jeunes devenus autonomes et vivants sans le soutien familial se retrouvent face à de nombreuses dépenses. Il faut se nourrir, payer le loyer, se déplacer… Il est donc vital de trouver un travail. Si le manque de qualifications est souvent un premier frein, la crise sanitaire empire la situation et les offres d’emploi se raréfient. Les jeunes, aux profils très différents, peinent donc à trouver une opportunité. Se faire aider et se tourner vers un accompagnement se justifie. C’est là qu’entre en action la Mission Locale.

Des organismes d’accompagnements
L’objectif principal de la Mission Locale est d’aider les jeunes sur une période d’un an à trouver le chemin d’un emploi. La stabilité et l’autonomie des jeunes est une priorité. Pour ce faire, des ateliers réguliers en groupe sont proposés. Même si les possibilités d’embauche sont limitées pour le moment, la garantie jeune et les différents accompagnements de la Mission Locale pourraient être la porte d’entrée vers un avenir plus serein. « Nous ne connaissions pas de situation équivalente dans le passé mais moi je suis très optimiste sur le rebond de notre économie », assure Paula Vicencio, directrice de la Mission locale de Sarreguemines.

Mosaik Cristal

Articles similaires