Miss Photo France 2020 est Lorraine

Etudiante à l’IFSI de Forbach, Maëva Piazza a été élue Miss Photo France 2020.
Une belle récompense pour celle qui a commencé une carrière de modèle amateur il y a moins de 2 ans.

Photo : @_m_photographie_57 (instagram)

Elue Miss Photo France en octobre 2020 à Rungis, Maëva Piazza se sentait « super surprise » de remporter ce concours de beauté, et se souvient qu’elle « a dû se retenir de ne pas pleurer. » Si sa présence parmi les 13 candidates lors de cette élection était tout à fait méritée, elle correspond aussi à un nouveau tournant dans sa vie. Jusqu’en 2019, elle ne possédait pas de book en ligne, sésame pour les jeunes modèles qui désirent intégrer l’univers de la mode. Comme des milliers de filles de son âge, elle postait des photos d’elle sur Instagram. « Des clichés pris lors de mes vacances, de mes sorties, des moments passés avec les copines », détaille-elle. Tout cela était bien loin de la photo professionnelle et de la mode, mais l’en a rapprochée par une rencontre.

Un photographe, Dimitri, installé à Rohrbach-lès-Bitche, la contacte sur le réseau social dans le but d’organiser des séances de pose. Ce sera une première expérience révélatrice pour Maëva Piazza, même s’il a fallu beaucoup apprendre. La jeune fille à qui on a répété depuis son enfance « Souris pour la photo ! » doit à présent dompter son grand sourire afin d’exprimer des émotions lors de ces séances. « Au début, c’était difficile : dégager quelque chose, mais sans sourire, je ne savais pas le faire, raconte-elle. Dimitri m’a beaucoup guidée, il m’a dit comment poser, et je me suis détendue petit à petit. Nous sommes restés en contact depuis. J’ai tout appris lors des séances de photo, et en regardant les comptes Instagram d’autres modèles et photographes. »

L’élection de Miss Photo France, une belle aventure
Toujours passionnée par l’univers des miss, Maëva Piazza a vite compris que sa petite taille, 1,54 m, lui interdit de prétendre au titre de Miss France, où les candidates dépassent toutes 1,70 m. Alors elle s’est tournée vers des concours alternatifs, ceux qui souhaitent mettre en valeur des formes de beauté moins uniformisées. Elle s’est intéressée à l’association Les Modèles de Laurence et, sur présentation de 3 shootings et d’un book de photo, a été sélectionnée pour le concours. Un challenge pour lequel elle a dû se dépasser : « J’ai aimé le fait que l’attitude sur les photos comptent autant que le présentation lors de l’élection », se souvient-elle. Ce jour-là, elle a dû surmonter ses peurs en faisant un discours devant le jury. « Comme j’étais très stressée, je n’ai pas appris mon discours par cœur : j’aurais tout oublié une fois sur scène ! J’ai préparé mon discours le jour même, pour rester spontanée. »

Une qualité qui lui a permis de remporter la couronne.

Volontaire et réfléchie
Auréolée de son titre, Maëva Piazza garde toutefois les pieds sur terre. Elle poursuit ses études  à l’IFSI de Forbach, dans le but de devenir peut-être infirmière sapeur pompier (ISP), ou de choisir une autre voie offerte par ces études. « Depuis mes 16 ans, je suis sapeur pompier volontaire à Cocheren. J’ai surtout effectué du secours à la personne. Je souhaite retrouver cela dans mon futur emploi » raconte-telle. Pas question donc d’abandonner ses études pour tenter une carrière dans le mannequinat. Et si une grande marque lui proposait de l’embaucher ? « Je ne répondrais pas de but en blanc, tempère-t-elle. Je demanderais conseil à mes proches avant de m’engager. » Désormais en contact avec d’autres photographes, elle organise ses shootings sur son temps libre. La photo est devenue sa seconde passion.

Jeune fille réfléchie, Maëva Piazza sait ce qu’elle veut et ne veut pas, et se pose des limites : « J’ai surtout effectué des séances en studio. J’aimerais me diversifier, travailler aussi en extérieur. Par contre, je ne fais pas de nu. Je tiens à rester dans la photo artistique. Je veux bien être modèle, mais pas bimbo ! » Seule ombre au tableau : le petit nombre d’événements publics auxquels elle a pu participer en tant que Miss Photo France, en raison du contexte sanitaire. Mais elle garde un excellent contact avec le comité organisateur, et se dit prête à conseiller de futures candidates, qui a leur tour pourront devenir miss. Mais une miss pas comme les autres.

Plus d’informations :
Sur Instagram : Maeva Piazza @m_.ae._va
Comité Miss France photo @miss_photo_france_comite_off
Texte : Yves Junger
Photo : @_m_photographie_57 (instagram)

Articles similaires