Moselle-Est – Réouverture des établissements sportifs

Depuis le 2 juin, certains établissements sportifs ont rouvert.
Un point sur les mesures mises en place.

Crédits : AdobeStock

Dès la première matinée d’ouverture, Patrice Piovan, gérant de la salle Hello Fitness à Grosbliederstroff, avait déjà accueilli une quinzaine de clients. « Les gens viennent normalement, sans trop d’appréhension. On les rassure tout de suite avec une désinfection des mains, on leur explique le sens de circulation (…) Les gens ont même le sourire ! » Avant le véritable retour du 2 juin, une reprise partielle s’était effectuée il y a quelques semaines avec des cours en plein air.

Plusieurs mesures sanitaires ont désormais été mises en place dans la structure : « On offre un vaporisateur de liquide hydroalcoolique à nos clients (…) » Les vestiaires sont déconseillés, mais néanmoins accessibles pour ceux qui n’auraient pas le choix. « On a fait un casier tous les 1,50 mètres et une douche sur deux. On a également un sens de circulation. Pour les appareils, ça a été facile ; on a coupé un appareil sur deux » explique le gérant. Mais malgré une bonne reprise, Patrice Piovan reste tout de même pessimiste pour l’instant. En effet, si l’annonce du confinement n’est bien tombée pour personne, cette fermeture est arrivée au plus mauvais moment pour lui : « On venait de faire une ouverture avec agrandissement, on était en pleine communication, c’étaient des mois vraiment importants. On a été arrêtés d’un seul coup ». Pour lui, la véritable « rentrée du fitness » n’aura lieu qu’au mois de septembre.

Même son de cloche ou presque chez Perfect’Gym à Stiring-Wendel, où Hervé Klein constatait une bonne affluence pour la reprise et évoquait lui aussi l’espoir d’une réelle remontée de son chiffre d’affaires en septembre. « On se prépare à vivre des mois très compliqués. Tous les commerçants sont dans le même bateau », explique celui qui gère cette salle de sport depuis 30 ans.

À l’annonce du confinement, Hervé Klein avait accueilli la nouvelle de la fermeture des salles de sport « comme l’ensemble des commerçants français, avec incertitude (…) On ne pensait pas que ça allait durer aussi longtemps. » Pendant la fermeture, pour que ses clients puissent maintenir une activité physique, il a organisé un système de prêt de matériel et a également proposé récemment des activités en extérieur, surtout pour « faire plaisir aux gens qui nous ont soutenu, qui ont laissé leur abonnement en vigueur ». En effet, le choix était laissé à leurs clients de conserver ou de suspendre leur abonnement ; environ 25% de ses clients ont ainsi choisi une suspension, les autres ont opté pour le maintien. Pour la réouverture, de nombreuses mesures sanitaires ont aussi été mises en place : « On a une structure énorme de plus de 1000 mètres carrés, avec entrée unique, sortie unique et distanciation au niveau du matériel. On a condamné une machine sur deux, ainsi que les vestiaires et douches. Du gel [hydroalcoolique, NDR] est à disposition pour les adhérents pour qu’ils puissent nettoyer le matériel. » Selon Hervé Klein, un problème lié au nombre de clients présents simultanément n’est pas à craindre. Toutefois, si cela devait arriver, il pourrait mettre en place une sélection par ordre alphabétique ; A à M et N à Z, un jour sur deux.

Si ces salles de sport ont repris dès le 2 juin, la réouverture du Centre Nautique de Sarreguemines se voit repoussée à une date indéterminée. En cause, des analyses d’eau en cours, dont les résultats ne sont pas encore revenus. Une réunion devait se tenir vendredi dernier avec la Communauté d’Agglomération pour entériner les protocoles sanitaires des deux établissements de Sarreguemines et Sarralbe. D’après Raphaël Apel, Directeur du Centre Nautique de Sarreguemines, « une réouverture mi-juin semble crédible », sans certitude.

Plus d’infos :
• Hello Fitness – Facebook : Hello Fitness Sarreguemines
• Perfect’Gym – Facebook : Perfect’gym

Articles similaires