Perles de verre à la flamme : Les bijoux de Christel Bussière

Christel Bussière travaille la perle de verre depuis 4 ans. En créant sa marque en 2020, elle est devenue l’une des rares à pratiquer cet artisanat en qualité de professionnelle en France.

@Christelbussierebijoux

En 2020, Christel Bussière a fait une pause dans sa carrière au sein d’un grand groupe français pour se lancer dans un projet d’artisanat. Mode, arts ou création graphique, avec son tempérament créatif et touche-à-tout, elle a finalement créé sa marque de bijoux et intégré l’association des perliers d’art de France. « J’ai choisi les bijoux car ils viennent illuminer un visage, et peuvent apporter la touche finale à une tenue, explique-t-elle. Quant au verre, c’est une matière qui offre beaucoup de potentiel, par exemple de créer des jeux de lumière et de transparence. Ce matériau interpelle, autant par l’originalité de la démarche que par l’aspect du bijou ! »

Ses perles, elle les reçoit sous la forme de baguettes colorées et préparées,  qu’elle fait fondre dans son atelier à Molsheim, à l’aide d’un chalumeau. Elle applique ensuite les décors à la flamme, directement à chaud. Elle obtient ainsi un « bijou de haute-fantaisie » de fabrication responsable, de qualité haut de gamme, doré à leur fin 24 carats. Elle collabore avec un atelier situé à Paris, qui réalise le tirage de ses pièces et la finition dorée. Pour parvenir en fin de compte à un bijou dont les qualités sont « l’originalité, la qualité, la finesse, l’élégance et la touche colorée. »

Standardisation ? Connais pas !
Christel Bussière crée les bijoux de ses gammes, invente et assortis les modèles et décors. Les techniques qu’elle utilise rendent chaque bijou presque unique. « Le travail à la flamme confère des nuances différentes sur chaque perle de verre : il n’y en aura jamais 2 exactement identiques. Chaque série offrira des détails différents. » De plus, elle travaille uniquement sur des petites séries. Seule vendeuse de ses bijoux, elle ne produit que des quantités limitées. « Les femmes apprécient de porter un produit très rare, des pièces exclusives, continue-t-elle. De mon côté, cela me permet d’être dans un processus créatif constant. » Ensuite, elle travaille à adapter le bijou à la personnalité de ses clientes. Couleur rouge pour les personnalités plus dynamiques, bleue ou verte pour les plus douces et discrètes. La taille aussi change : les plus grandes boucles d’oreilles sont à réserver aux personnalités les plus exubérantes.

Conseils et stages
Elle propose une série spéciale à l’occasion de la Saint-Valentin, Amour en rouge passion. Et se dit experte en conseil auprès des hommes, lorsqu’ils cherchent une parure à offrir à leur compagne. « Cela arrive souvent, reconnaît-elle. Je suis à leur écoute pour les conseiller. Ils apprécient de trouver des pièces originales à des tarifs accessibles. » La volonté récente de se tourner vers des modes de consommation responsables et produits au niveau local lui rend aussi service, et amène les curieux vers ses créations.

Christel Bussière partage également son art avec toutes celles et ceux qui s’intéressent à la conception des bijoux. Elle organise régulièrement des stages dans son atelier, où chacun peut découvrir le travail de la perle à la flamme. Et comprendre comment cet art ancestral peut devenir une passion pleine de modernité.

Plus d’informations :
Atelier – Showroom 16 rue Notre-Dame à Molsheim
Facebook et Instagram :
@Christelbussierebijoux

Yves Junger

Articles similaires