Préserver les forêts pour longtemps

Le 15 juin dernier, un nouvel outil a été installé en forêt domaniale de Hesse, près de Sarrebourg. Il sert à sensibiliser à la gestion durable de la forêt.

AdobeStock

En septembre 2019, la Communauté de Communes de Sarrebourg – Moselle Sud a répondu à un appel à projet en faveur de la « Trame Verte et Bleue. » 3 enjeux prioritaires ont été construits autour de ce projet : d’abord maintenir une bonne qualité des cours d’eau dans l’optique de la trame bleue. Et au niveau de la trame verte, le projet a pour ambition de renforcer la naturalité forestière ainsi que la reconquête de la biodiversité et l’amélioration de la perméabilité des paysages agricoles.

L’installation d’un « marteloscope » en forêt domaniale de Hesse s’inscrit dans la démarche de ce dernier point. Il s’agit d’une simulation de coupe forestière. Tous les arbres d’une parcelle désignée ont été numérotés et cartographiés. Une valeur écologique, lie à l’habitat de l’arbre, et économique, volume de bois et prix, leur sont attribués. Les participants utilisent toutes ces informations pour sélectionner les arbres prélevés lors d’une coupe fictive. Un logiciel examine ces choix et leurs conséquences sur le peuplement arboricole et animalier dans la forêt.

Comprendre le travail du garde forestier
De fait, les participants se mettent à la place du gestionnaire forestier et saisissent facilement les enjeux de cette tâche. La compréhension du fonctionnement écologique d’une forêt, l’intérêt du maintien d’une forêt ancienne, l’identification de arbres remarquables, ainsi que la nécessité économique de l’abattage. Tout est question de compromis.

Cet outil s’adresse d’abord  un public directement concerné par la préservation de la forêt : forestiers privés, agents de l’ONF et collectivités propriétaires de forêts. À compter de 2022, des événements et animations à destination du public, notamment scolaire, seront proposées.

Action de protection des coléoptères
Une autre action menée par la CCSMS en partenariat avec l’Office national des forêts a été présentée. Il s’zgit de l’inventaire des coléoptères saproxyliques. Ces espèces qui vivent sur le bois mort ou mourant jouent un rôle essentiel dans la régénération des forêts. En leur qualité de pollinisateurs, ils sont utiles à la reproduction des végétaux. Ils servent de plus de nourriture à de nombreux animaux. Un piège à coléoptères a été installé dans le marteloscope de Hesse. Un suivi sera réalisé tous les 15 jours sur une période de 3 ans. 9 autres sites répartis sur la CCSMS ont été mis en œuvre dans le cadre de cette opération. Les premiers résultats seront connus fin 2022.

Texte : Remis par la CCSMS

Articles similaires