Sarreguemines : Des animations pour tous les jeunes

La 17ème édition de Moselle Jeunesse à Sarreguemines se nomme « Bouge ton été ». Elle a lieu du 12 au 23 juillet puis du 23 au 27 août de 16h à 20h, et propose des activités pour les 6-17 ans.

AdobeStock

En 2021, le programme d’animations « Moselle Jeunesse » à Sarreguemines prend le nom de « Bouge ton été » et se déploie pendant 3 semaines, du lundi au vendredi de 16h à 20h, sur 2 sites de la ville : à la maison de quartier de Beausoleil les lundis, mercredis et vendredi, et à l’école Maud Fontenoy du quartier de l’Allmend les mardis et jeudis. Cette été, les adolescents sarregueminois sont à nouveau invités à participer à des activités proposées par les associations de la ville, à titre gratuit. Nouveauté en 2021 : les activités sont ouvertes aux enfants dès l’âge de 6 ans, afin « d’accueillir des fratries entières » sur les après-midis d’activités. Les jeunes des communes voisines sont également autorisés à se joindre aux activités, accessibles sans inscription préalable. Il suffit de se présenter sur le lieu d’activité le jour même à 16h, avec un masque de protection, et de donner son nom aux animateurs. Les ateliers organisés sont ensuite définis. Aucune jauge ne vient limiter le nombre de participants.

Moselle Jeunesse est un projet piloté par le Département de la Moselle, et coordonné par la ville de Sarreguemines sur le territoire de la commune. Toute une palette d’actions sont organisées et animées, en lien avec les acteurs associatifs, professionnels et institutionnels.

Plus de 20 associations partenaires du projet
À Sarreguemines, la ville a sollicité le réseau local afin de mobiliser ses associations, dont la tenue des activités a été largement perturbée depuis l’automne dernier. « Elles ont été mises à mal au cours des 12 derniers mois. Certaines ont perdu des adhérents et s’inquiètent pour leur avenir, reconnaît Denis Peiffer, adjoint au maire de Sarreguemines chargé de la vie associative et de la jeunesse. Nous leur donnons l’occasion de renouer le contact avec les jeunes de la ville à travers ces animations estivales, dans l’espoir de susciter une bonne reprise en septembre. »

Plusieurs clubs de football de Sarreguemines sont ainsi représentés, aux côtés des clubs de tennis, lutte, aviron, handball, basket, athlétisme, plongée… Les associations du Foyer Culturel ainsi que Riv’droite, l’IME, la MECS, Music Dance Connection et la ludothèque se joignent à l’initiative. Ces associations se déplacent « en lieu neutre » à la rencontre des jeunes, pour leur faire découvrir la pratique d’un sport ou d’un autre loisir. « On tient à rester dans un cadre festif, une ambiance de vacances, précise Lucile Roth, pour le service jeunesse. Même les séances sportives se vivront comme un divertissement et pas un entraînement. »

Temps fort chaque vendredi
Les 16 et 23 juillet puis le 27 août, Music Dance Connection proposera un spectacle de chant et de danse, mis en scène sur un podium. De jeunes espoirs de Sarreguemines y feront valoir leur tempérament artistique. Un barbecue sera également offert à l’ensemble des jeunes présents. Enfin, les activités prévues seront maintenues, quelle que soit la météo. En cas de très fortes chaleurs, « Le même programme est conservé, explique Lucile Roth. On privilégiera les activités d’extérieur, en veillant à ce que les enfants se protègent de la chaleur, et qu’il s’hydratent correctement. » Les animateurs fournissent l’eau aux jeunes de tous âges, tout au long de la session d’activité.

Le caractère festif et sportif des animations est également doublé d’une dimension sociale : il s’agit de rassembler les jeunes de tous les quartiers de Sarreguemines, et de leur offrir l’opportunité de découvrir des sports et activités qu’ils ne pratiquent pas à l’année. « Nous voulons apporter des activités au pied des immeubles, promouvoir des loisirs de qualité, encadrés, a soutenu Bérangère Mesnier, directrice du centre socioculturel. Certaines familles d’ici ne pourront pas partir en séjour pendant l’été. Note but est de créer un lien et d’organiser des activités de loisirs avec eux. » Les animateurs ainsi sont prêts à véhiculer des jeunes qui rencontreraient des difficultés pour rentrer chez eux en soirée, après une journée de sports et de loisirs partagés ensemble.

Texte : Yves Junger

Articles similaires