Taille des arbres fruitiers

La taille des arbres fruitiers est nécessaire pour une bonne récolte de fruits et la santé de l’arbre. Quelques conseils.

AdobeStock

L’action de tailler les arbres fruitiers consiste d’abord à orienter les rameaux, plutôt à l’horizontale, pour un meilleur ensoleillement, supprimer le bois mort, équilibrer le poids des fruits sur l’arbre et raccourcir les branches pour supprimer du poids. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas un arbre fruitier grand et haut qui donnera le plus de fruits, mais bien un arbre ou arbuste qui possède plus de branches horizontales. Les arbres ont pourtant une tendance naturelle à développer leurs rameaux vers le haut, au niveau du bourgeon terminal. Vous devez privilégier les bourgeons à bois, longs et pointus, si votre arbre est encore jeune. Sur un arbre de plusieurs années, les bourgeons à fleurs ont la priorité.

Lors de la taille, il faut commencer par une branche horizontale qui se situe à votre hauteur, puis continuer en tournant autour de l’arbre. Le bois mort et les brindilles verticales doivent être ôtés. On raccourcit alors le rameau horizontal principal à un ou deux tiers de sa longueur, en coupant juste après un bourgeon orienté vers l’extérieur. De temps en temps, éloignez-vous de l’arbre pour juger sa silhouette. Quand le tour de l’arbre est effectué, il est alors possible de s’attaquer aux branches qui se situent au sommet.

La taille se termine quand les plus grosses sections de branches coupées sont mastiquées, et après la pulvérisation d’une bouillie bordelaise.

Les conseils d’un professionnel
Pour qu’une greffe prenne, il est préférable que l’herbe soit rase sous l’arbre pour la restitution de la chaleur du sol pendant la nuit. Car c’est l’arboriculteur qui donne la forme à son arbre. Au lieu d’amener ses déchets verts en déchetterie, il est possible de les broyer puis de les réutiliser pour en faire du paillis. Il sera ensuite répandu au pied des arbres, car il est sain pour le sol, la faune et la flore. 

Le bon jardinier sait se faire l’allié des oiseaux et insectes, acteurs majeurs du jardin et du verger. Ne négligez ni les oiseaux, à accueillir dans des nichoirs, ni les hérissons, qui vous débarrassent des limaces. S’il est important de laisser pousser l’herbe et les fleurs, pour la pollinisation, sous les arbres fruitiers, elle reste rase de préférence. De cette manière, le sol relâche sa chaleur au cours de la nuit.

Yves Junger

Articles similaires