Tom Mathis réunit la variété française et allemande

Artiste installé à Sarrebourg, Tom Mathis a sorti son nouvel album, « Schön ist das Leben – La vie est belle ! », qui comprend des chansons en français et en allemand.

© Zoom Music

Sa passion pour la musique, il la tient de son père. Celui-ci était batteur dans une harmonie municipale, et emmenait son fils aux répétitions. Tom y a appris les percussions, pour accompagner l’orchestre, et s’est rapidement passionné pour la musique. « J’ai commencé par apprendre la clarinette et le solfège. Ces bonnes bases théoriques m’ont permis de découvrir l’accordéon, le piano, le saxophone et la guitare en autodidacte », raconte-t-il. Il s’investit ensuite dans l’animation de soirées dansantes, autour de Lauterbourg en Alsace du Nord. C’est là qu’il apprend à chanter aussi bien en français qu’en allemand, mais plutôt comme choriste que comme soliste.

Multi-instrumentiste, il vient au chant par hasard
Repéré par un producteur allemand, Tom Mathis participe à un télé crochet estival, « Immer wieder Sonntags », où il apprend à chanter seul sur scène : « Cela a été une grande étape dans ma carrière, reconnaît-il. Seul face aux caméras, je n’avais pas le droit à l’erreur. J’y ai appris la présence scénique, et comment séduire le public, tant sur place que derrière sa télévision. Par chance, le concours avait lieu à Europa-Park, ce qui me permettait d’être présent tous les week-ends, du vendredi lors des répétitions au dimanche, jours du concours. J’ai alors su que je voulais poursuivre ma carrière en solo. » Après 6 victoires, il termine finaliste, et signe un contrat avec une maison de disques, pour un album de « schlager », la variété allemande.

Ce sera « Merci für deine Liebe », son premier album, qui sort en 2013. « Il fallait amener un concept, alors on m’a écrit des chansons en allemand, mais en conservant quelques termes français, et un peu d’accent français dans la diction », explique le jeune Alsacien. Grâce à ce disque, il peut transmettre cet héritage biculturel qui fait sa marque de fabrique, à travers la langue allemande
« amenée de manière française. » Le disque lui permet d’élargir son audience, en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Un deuxième album, en 2018, où il décide d’assembler schlager et variété française, lui fait découvrir la composition.

Moderniser le schlager
Ce troisième album « Schön ist das Leben – La vie est belle ! » est l’occasion pour le chanteur d’interpréter les titres qu’il a lui-même composés. Il s‘est bien entouré pour ce nouvel opus : Martin Kohler, producteur, Axel Breitung, et Daniel Vognstrup, compositeurs reconnus, enfin Chris Sheldon et Bernd Meinunger en leur qualité de parolier, en français et en allemand. « J’ai participé à la composition sur 10 des 14 chansons, confirme Tom Mathis. Nous avons beaucoup échangé, parfois l’un de mes compositeurs créait le refrain, et je composais les couplets, pour que la musique colle à mon style et au concept de l’album. »

Car il souhaite renouveler le style du schlager avec cet album. Le premier single, « Du bist mein neues Leben », prend une sonorité dance plus moderne. Lui suivront les chansons « La vie est belle », au texte bilingue, sur un air plus estival, puis « Du », accompagnée d’un vidéo-clip. Tom Mathis reprendra la route au cours de l’été, pour des concerts à Wasselonne, et aussi en Allemagne et en Autriche. Il invite son public à fêter à ses côtés ses 10 ans de carrière, le 2 juillet à Mothern, où il chantera accompagné d’un orchestre. Avant de retrouver sa vie familiale qu’il chérit tant, à Sarrebourg.

Plus d’informations : www.tom-mathis.fr, pour obtenir un album dédicacé ou réserver une place de concert.

Yves Junger

Articles similaires